Archives de catégorie : Conférences

Diversité des sources et nouvelles images : quelle place pour la figuration dans le vitrail contemporain ?

par Isabelle Saint-Martin, directrice d’études à l’École Pratique des Hautes Études (EPHE – PSL, section des sciences religieuses)

Septième conférence du cycle Le vitrail et les autres arts donnée au Centre André Chastel, Galerie Colbert (INHA), 2 rue Vivienne, 75002 Paris, salle Ingres (2e étage), le 15 mai 2024.
Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Continuer la lecture de Diversité des sources et nouvelles images : quelle place pour la figuration dans le vitrail contemporain ?

Louis Jacques Galland (1855-1922), peintre verrier et décorateur, et l’architecture civile parisienne

par Nicolas Foisneau, chargé de la protection des monuments historiques, Conservation régionale des monuments historiques d’Île-de-France

Sixième conférence du cycle Le vitrail et les autres arts donnée au Centre André Chastel, Galerie Colbert (INHA), 2 rue Vivienne, 75002 Paris, salle Ingres (2e étage), le 24 avril 2024.
Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Continuer la lecture de Louis Jacques Galland (1855-1922), peintre verrier et décorateur, et l’architecture civile parisienne

Les vitraux médiévaux et leurs sources d’inspiration

par Sylvie Balcon-Berry, maître de conférences en histoire de l’art et archéologie du Moyen Âge – HDR, Sorbonne Université-Centre André Chastel

Cinquième conférence du cycle Le vitrail et les autres arts donnée au Centre André Chastel, Galerie Colbert (INHA), 2 rue Vivienne, 75002 Paris, salle Ingres (2e étage), le 20 mars 2024. Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Continuer la lecture de Les vitraux médiévaux et leurs sources d’inspiration

Peintres et peintres verriers

L’élaboration graphique du vitrail au XVIe siècle

par Michel Hérold, conservateur général du patrimoine, directeur du Comité français du Corpus vitrearum

Quatrième conférence du cycle Le vitrail et les autres arts donnée au Centre André Chastel, Galerie Colbert (INHA), 2 rue Vivienne, 75002 Paris, salle Ingres (2e étage), le 28 février 2024. Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Continuer la lecture de Peintres et peintres verriers

Guimard, le verre et le vitrail

par Frédéric Descouturelle, secrétaire de l’association Le Cercle Guimard

Troisième conférence du cycle Le vitrail et les autres arts donnée au Centre André Chastel, Galerie Colbert (INHA), 2 rue Vivienne, 75002 Paris, salle Ingres (2e étage), le 31 janvier 2024. Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Continuer la lecture de Guimard, le verre et le vitrail

Vitrail et art textile

par Jean-François Luneau, conservateur général du patrimoine, Centre André Chastel

Deuxième conférence du cycle Le vitrail et les autres arts donnée au Centre André Chastel, Galerie Colbert (INHA), 2 rue Vivienne, 75002 Paris, salle Perrot (2e étage), le 13 décembre 2023. Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Continuer la lecture de Vitrail et art textile

Du bijou au vitrail

Jean Alexandre Paris et la cristallerie de Bercy

par Élisabeth Pillet, conservateur en chef du patrimoine au Centre André Chastel

Première conférence du cycle Le vitrail et les autres arts donnée au Centre André Chastel, Galerie Colbert (INHA), 2 rue Vivienne, 75002 Paris, salle Perrot (2e étage), le 22 novembre 2023.

Continuer la lecture de Du bijou au vitrail

Le vitrail et les autres arts

Ce cycle de conférences propose de s’intéresser à l’histoire du vitrail et à ses rapports avec divers arts ; ainsi seront présentés, à travers les siècles, les sources d’inspiration qui ont présidé à la création de vitraux, mais aussi le vitrail comme modèle pour d’autres arts ou encore des peintres verriers aux carrières riches en inventions.

Conférences données au Centre André Chastel, Galerie Colbert (INHA), 2 rue Vivienne, 75002 Paris, salle Ingres ou salle Perrot (2e étage), les mercredis entre 18h et 20h, du 22 novembre 2023 au 15 mai 2024.
Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Continuer la lecture de Le vitrail et les autres arts

Le verre et sa mise en œuvre dans les vitraux des XIXe et XXe siècles

par Élisabeth Pillet, Alix Bancarel et Marie Savoldelli

Retrouvez l’intégralité de la conférence :

Huitième conférence du cycle Le verre des vitraux donnée au Centre André Chastel, Galerie Colbert (INHA), 2 rue Vivienne, 75002 Paris, salle Ingres (2e étage), le 17 mai 2023.

Continuer la lecture de Le verre et sa mise en œuvre dans les vitraux des XIXe et XXe siècles

Produits verriers pour l’architecture, quelles alternatives au verre à vitre ?

par Anne-Laure Carré, ingénieure de recherches, responsable de collections au musée des Arts et Métiers, CNAM Paris

Retrouvez l’intégralité de la conférence :

Septième conférence du cycle Le verre des vitraux donnée au Centre André Chastel, Galerie Colbert (INHA), 2 rue Vivienne, 75002 Paris, salle Ingres (2e étage), le 12 avril 2023.

Continuer la lecture de Produits verriers pour l’architecture, quelles alternatives au verre à vitre ?

Les vitraux en pâte de verre de François Décorchemont : une originalité du XXe siècle

par Éric Louet, directeur du Musée du Verre-François Décorchemont de Conches-en-Ouche

Retrouvez l’intégralité de la conférence :

Sixième conférence du cycle Le verre des vitraux donnée au Centre André Chastel, Galerie Colbert (INHA), 2 rue Vivienne, 75002 Paris, salle Ingres (2e étage), le 15 mars 2023.

Continuer la lecture de Les vitraux en pâte de verre de François Décorchemont : une originalité du XXe siècle

Quel verre pour le vitrail aujourd’hui ?

par Gilles Rousvoal, peintre verrier, Ateliers Duchemin

Retrouvez l’intégralité de la conférence :

Cinquième conférence du cycle Le verre des vitraux donnée au Centre André Chastel, Galerie Colbert (INHA), 2 rue Vivienne, 75002 Paris, salle Ingres (2e étage), le 8 février 2023.

Continuer la lecture de Quel verre pour le vitrail aujourd’hui ?

Ce que nous disent les œuvres 

Le verre et sa mise en œuvre dans le vitrail au Moyen Âge

par Karine Boulanger, ingénieur de recherche au Centre André Chastel

Retrouvez l’intégralité de la conférence :

Quatrième conférence du cycle Le verre des vitraux donnée au Centre André Chastel, Galerie Colbert (INHA), 2 rue Vivienne, 75002 Paris, salle Perrot (2e étage), le 11 janvier 2023.

Continuer la lecture de Ce que nous disent les œuvres 

Le verre des vitraux

Ce cycle de conférences propose de s’intéresser à l’histoire et à la mise en œuvre du verre dans les vitraux, des origines jusqu’aux créations contemporaines.

Conférences données au Centre André Chastel, Galerie Colbert (INHA), 2 rue Vivienne, 75002 Paris, salle Ingres ou salle Perrot (2e étage), les mercredis entre 18h et 20h, du 26 octobre 2022 au 17 mai 2023.

Programme

26 octobre 2022 : Sylvie Balcon, L’apport de l’archéologie à la connaissance des vitraux.

16 novembre 2022 : Michel Hérold, Claudine Loisel, Les verres “spéciaux” de la rose de la Sainte-Chapelle : résultats d’une étude pluridisciplinaire.

7 décembre 2022 : Jean-François Luneau, Le verre américain, de son invention à Brooklyn à sa réception en France.

11 janvier 2023 : Karine Boulanger, Ce que nous disent les œuvres : le verre et sa mise en œuvre dans le vitrail au Moyen Âge.

8 février 2023 : Gilles Rousvoal, Quel verre pour le vitrail aujourd’hui ?

15 mars 2023 : Éric Louet, Les vitraux en pâte de verre de François Décorchemont, une originalité du XXe siècle.

12 avril 2023 : Anne-Laure Carré, Produits verriers pour l’architecture, quelles alternatives au verre à vitre ?

17 mai 2023 : Élisabeth Pillet, Alix Bancarel, Marie Savoldelli, Le verre et sa mise en œuvre dans les vitraux des XIXe et XXe siècles

Le verre américain, de son invention à Brooklyn à sa réception en France

par Jean-François Luneau, conservateur en chef du patrimoine, Centre André Chastel

Retrouvez l’intégralité de la conférence :

Troisième conférence du cycle Le verre des vitraux donnée au Centre André Chastel, Galerie Colbert (INHA), 2 rue Vivienne, 75002 Paris, salle Perrot (2e étage), le 7 décembre 2022.

Continuer la lecture de Le verre américain, de son invention à Brooklyn à sa réception en France

Les verres “spéciaux” de la rose de la Sainte-Chapelle : résultats d’une étude pluridisciplinaire

par Michel Hérold, conservateur général du patrimoine, directeur du Comité français du Corpus vitrearum, et Claudine Loisel, ingénieur de recherche au Laboratoire de Recherche des Monuments historiques

Retrouvez l’intégralité de la conférence :

Deuxième conférence du cycle Le verre des vitraux donnée au Centre André Chastel, Galerie Colbert (INHA), 2 rue Vivienne, 75002 Paris, salle Perrot (2e étage), le 16 novembre 2022.

Continuer la lecture de Les verres “spéciaux” de la rose de la Sainte-Chapelle : résultats d’une étude pluridisciplinaire

L’apport de l’archéologie à la connaissance des vitraux

par Sylvie Balcon-Berry, maître de conférences en histoire de l’art et archéologie du Moyen Âge – HDR, Sorbonne Université/Centre André Chastel

Retrouvez l’intégralité de la conférence :

Continuer la lecture de L’apport de l’archéologie à la connaissance des vitraux

La conservation-restauration des vitraux

par Claudine Loisel, ingénieur de recherche au Laboratoire de Recherche des Monuments historiques

Vincennes, Sainte-Chapelle, analyse par spectrométrie de fluorescence X des vitraux du chevet. © LRMH Claudine Loisel, 2017

Le Laboratoire de Recherche des Monuments historiques porte depuis plus de cinquante ans la recherche scientifique pour la conservation et la restauration du patrimoine bâti. Au sein de ce service à compétence nationale, le pôle scientifique Vitrail exerce sa mission première de contrôle scientifique et technique aux cotés de la conservation régionale des monuments historiques et des architectes en charge des monuments. Ses ingénieurs interviennent sur tous les monuments historiques classés ou inscrits en France, des plus anciens vitraux aux œuvres les plus récentes, intégrant régulièrement, et de manière grandissante, des matériaux contemporains, tels les pavés et les dalles de verre. Leur sont confiées les missions d’expertise et de recherche, de valorisation et de diffusion des connaissances, ainsi que la participation à la formation des futurs restaurateurs, contribuant ainsi à la reconnaissance internationale de ces experts. Depuis 1970, l’objectif premier reste toujours le même « mieux comprendre pour mieux conserver » afin de transmettre ce patrimoine aux générations futures.

Le vitrail de l’Entre-deux-guerres à nos jours

par Véronique David, ingénieur d’études honoraire

Matha (Charente-Maritime), église Sainte-Hérie, verrière de Gérard Lardeur, 2000-2001. © Jean-Michel David.

Le vitrail connaît aux XXe et XXIe siècles une histoire riche et diversifiée, digne des périodes les plus brillantes de cet art. À la fin du XIXe siècle, le vitrail était, pour l’essentiel, devenu un art sans vie, vendu sur catalogue et totalement en marge des grands mouvements artistiques contemporains. Dans l’Entre-deux-guerres, il s’ouvre progressivement à la modernité grâce à un ensemble de circonstances favorables comme le mouvement de renouveau de l’art sacré, l’abondance des commandes suscitées par la Reconstruction ou les nouvelles ouvertures définies par l’emploi du béton armé dans l’architecture… Aux lendemains de la Seconde Guerre mondiale, la fameuse déclaration du père Couturier « il vaut mieux parier pour le génie sans la foi que pour un croyant sans talent » légitime l’ouverture de l’art sacré aux artistes d’avant-garde, quelles que soient leurs convictions personnelles ou religieuses. Artistes et peintres verriers s’emparent alors de cet art en le remettant en question dans ses aspects techniques, iconographiques ou stylistiques. Ces nouvelles interprétations, soutenues par une vraie politique culturelle de l’État, sont à l’origine des métamorphoses contemporaines du vitrail tant dans l’espace religieux que civil.

Verres spéciaux et nouveautés, XIXe-XXe siècles

par Jean-François Luneau, maître de conférences en histoire de l’art contemporain à l’université Blaise-Pascal, Clermont-Ferrand

Verre fabriqué au début du XXe siècle à la verrerie de Corona (New York) pour Louis Comfort Tiffany, New York, collection Neustat. © Photo Jean-François Luneau

Au cours de ces deux siècles, le vitrail a connu de nombreuses mutations formelles. Pourtant,  la constante demande de nouveaux produits verriers (qu’elle vienne des peintres-verriers, de l’industrie du bâtiment, ou qu’elle soit suscitée par les producteurs de verre) n’a pas généré d’innovation de procédé : les verres de toutes sortes fournis aux créateurs de vitraux par les fabricants des deux derniers siècles sont tous issus des trois techniques de mise en forme du verre datant du Moyen Âge ou de l’époque moderne. C’est donc une innovation régulière de produits, sans rupture majeure dans l’histoire des procédés.

De l’abandon du vitrail à sa redécouverte, XVIIe-XIXe siècles

par Élisabeth Pillet, conservateur en chef au Centre André Chastel

Éducation de la Vierge, monogramme, Tobie et Raphaël, XVIIIe et XIXe siècles,
Paris, église Saint-Roch, baie 17. © Centre André Chastel-Michel Hérold

La redécouverte de la peinture sur verre dans les premières années du XIXe siècle fut précédée de deux siècles de désintérêt. Malgré quelques tentatives individuelles pour le remettre au goût du jour, l’art du vitrail ne put renaître que grâce à la reprise de la fabrication en France des verres de couleurs. Cette résurrection technologique permit le renouveau de cet art, favorisa le travail des manufactures et l’essor des ateliers de peintres verriers, avant que les débats ne s’orientent davantage vers des questions esthétiques et idéologiques.

Les peintres verriers à l’œuvre, XVe-XVIe siècles

par Michel Hérold, conservateur général du patrimoine, directeur du Comité français du Corpus vitrearum.

Jean Lécuyer, Saint Vincent jeté à la mer une meule au cou, vers 1540, La Châtre, musée George Sand. © Michel Hérold

La compréhension d’une œuvre d’art tient souvent à la bonne connaissance du contexte de sa naissance et tout autant de ses modes d’élaboration. Dans quel cadre juridique opèrent peintres et peintres verriers des XVe et XVIe siècles ? Comment imaginer leur atelier et qu’y trouve-t-on comme matériaux, outillage et modèles graphiques ? Ces questions et d’autres encore seront abordées avant de suivre quelques artistes dans leurs tâches au quotidien, souvent diverses, et sur leurs chantiers. Bien des données ainsi acquises sont susceptibles de modifier notre regard.

La notion de programme iconographique dans les ensembles vitrés du XIIIe siècle : l’exemple de Bourges

par Karine Boulanger, ingénieur de recherche au Centre André Chastel

Histoire de sainte Marie-Madeleine, le repas chez Simon et l’onction à Béthanie (détail), avant 1214, Bourges, cathédrale, baie 17. © Stuart Whatling
Histoire de sainte Marie-Madeleine, le repas chez Simon et l’onction à Béthanie (détail), avant 1214, Bourges, cathédrale, baie 17. © Stuart Whatling

La question du programme iconographique dans les ensembles de vitraux créés au XIIIe siècle a fait l’objet de débats à la suite de plusieurs publications importantes.
Cette notion, acceptée par une large partie de la communauté scientifique, peut s’apprécier de plusieurs façons : en recourant à l’exégèse, en prenant en compte le culte rendu à certains saints, en s’interrogeant sur les commanditaires, sur les donateurs ou sur les spectateurs des œuvres. Il faut bien entendu bannir toute systématisation dans ces approches car la richesse de certains ensembles montre que le décor figuré des édifices religieux, et des cathédrales en particulier, pouvait mettre en exergue plusieurs notions, plusieurs concepts et non une seule ligne directrice.
Le propos de cette conférence sera, autour de l’exemple de la cathédrale de Bourges, de s’interroger principalement sur le rapport entre le décor vitré et l’architecture, sur les liens entre les dispositions liturgiques d’un lieu et les images représentées dans les vitraux. Les grandes lignes du programme iconographique des verrières conçu pour cet édifice dans la première moitié du XIIIe siècle seront aussi présentées.

La technique du vitrail à l’épreuve des siècles

par Michel Hérold, conservateur général du patrimoine, directeur du Comité français du Corpus vitrearum.

La récolte de la manne, vers 1524, Vic-le-Comte (Puy-de-Dôme), Sainte-Chapelle. © Michel Hérold

Appréhender le vitrail par la technique a bien des avantages. Cette approche permet d’emblée de dépasser de nombreuses barrières qui rendraient a priori inaccessible l’étude de ce vaste domaine de l’histoire de l’art. En traversant les siècles du Moyen Âge au XIXe siècle, il sera possible de se plonger dans la matérialité des œuvres pour mieux comprendre ainsi leurs modes d’élaboration et de réalisation. Ce sont là des chemins qui conduisent à une compréhension aussi intime que solide de ces peintures de lumière. Pour les chercheurs spécialistes du vitrail, cette conférence sera l’occasion de partager l’expérience qu’ils ont acquise au cours de leurs travaux en atelier et sur le terrain.